Matériel de premiers secours obligatoire dans les entreprises

La trousse de secours est un kit indispensable permettant d’apporter en urgences les premiers soins aux victimes d’accidents mineurs ou majeurs.

Quel que soit son secteur d’activité, tout chef d’entreprise est soumis à l’obligation de préserver la santé et la sécurité de ses employés dans le lieu de travail. De ce fait, le Code du travail exige qu’il soit équipé de matériels de secours adaptés.

Le matériel de premier secours qui est mis à disposition est à choisir en fonction des risques de l’entreprise (par exemple, lave-œil en cas d’utilisation de produits chimiques, kit de récupération de membre sectionné en cas d’utilisation de machines à lames tranchantes) et des personnes assurant les premiers soins (personnel médical ou secouriste).

Il n’y a aucune liste de produits obligatoires pour la composition de la trousse de secours, établie par la loi. Son contenu prend en compte le nombre de salariés et l’évaluation des risques menée au sein de l’entreprise.

Également, la trousse de secours ne doit jamais contenir de médicaments, car délivrer des médicaments sans prescription du médecin est interdit. Les salariés doivent prendre leurs propres médicaments.

En outre, il est important de joindre à la trousse les numéros d’urgence (SAMU, centre antipoison, pompiers…). Prévoir de quoi écrire peut également être utile en cas de problème pour mieux renseigner les secours.

Voici des exemples de produits pouvant composer la trousse de secours mise à disposition :

  • Gel hydro-alcoolique
  • Gants à usage unique
  • Antiseptique cutané
  • Savon liquide
  • Compresses stériles
  • Pansements hémostatiques
  • Couverture de survie
  • Flacon d’alcool modifié à 70°
  • Pansements prédécoupés
  • Sparadrap hypoallergénique

La trousse de secours doit être placée à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans un endroit que tous les employés connaissent, signalé par des panneaux et facilement accessible (articles R4224-23 et R4224-14 du Code du Travail).